• Manupuncture coréenne

    La Manupuncture Coréenne, pratique d’équilibrage des énergies du corps, s’inspirant des méridiens d’acupuncture mais concentrée sur la main, a vu le jour dans les années 1970 en Corée du sud. Efficace et facile d’accès, la Manupuncture Coréenne donne à chacun, la possibilité d’être le moteur de son bien-être.

    En décidant d’être acteur et non plus consommateur, on mobilise des ressources qui nous permettent de nous délivrer du poids de la douleur, du stress et du mal-être. On ouvre ainsi la porte à son plein épanouissement sur tous les plans : physique, émotionnel, mental, social et spirituel.

    L’approche orientale considère que nos problèmes de santé sont la conséquence d’un déséquilibre des flux d’énergies internes (physique, émotionnel, mental) et externe (nature, animaux, humains). Ce déséquilibre est ressenti par l’organisme tout entier comme désagréable et souvent douloureux. C’est un signe qui nous invite à plus de conscience, à réfléchir et à évoluer.

    Nous connaissons tous l’acupuncture, qui est l’une des branches fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise. Les points d’acupuncture sont en relation avec des méridiens, eux-mêmes en relation avec des organes.

    Les neurosciences ont prouvé que la main est la partie du corps qui utilise le plus de neurones dans notre cerveau pour la motricité et la sensibilité (voir l’image de l’homonculus de Penfield). La Manupuncture établit sur la main une cartographie de l’ensemble du corps. Et il s’agit de bien plus qu’une simple réflexologie, puisque on y retrouve l’image du système nerveux, de la circulation sanguine cérébrale et des méridiens d’acupuncture.

  • la pratique de la manupuncture

    Tout se passe donc sur la main, image du corps. La correspondance va être recherchée à l’aide d’un stylet, par le praticien ou la personne elle-même puisque la main est accessible. Les points douloureux de la main vont correspondre aux points douloureux du corps. Il conviendra ensuite de stimuler ces points par divers moyens, durant quelques minutes. Puis, une nouvelle palpation de contrôle permettra de vérifier l’amélioration, ou par la nécessité de poursuivre le trai­tement.

    De nombreux moyens de stimulation sont utilisables, comme des aimants, des qibong (petites pastilles métalliques), des stylets, un laser, des moxas (petits cônes d’armoise que l’on fait chauffer sur la région sensible de la main), le massage et aussi la stimulation avec l’ongle ou un stylo.

    Ainsi, chaque personne con­naissant la correspondance est capable de se rééquilibrer par des moyens naturels. La Manupuncture est un système simple à apprendre et aisé à mettre en œuvre, sans effets secondaires pour la personne. Les déséquilibres aigus se règlent en général assez rapidement, parfois en une séance. Les déséquilibres chro­niques nécessitent souvent plusieurs séances.

    La Manupuncture est très effi­cace pour agir sur un large éventail de troubles.

    Ses limites sont celles de l’acupuncture, comme, par exemple, les affections qui relèvent de la chirurgie et les maladies infectieuses graves. Non exclusive, la Manupuncture peut jouer un rôle utile en complément de la médecine occidentale, en allégeant notable­ment les douleurs, en favorisant le rétablissement et en diminuant les effets se­condaires de certains médicaments.

    Originalité de la Manupuncture Coréenne

    La Manupuncture est originale sur de nombreux points, qui concourent à son efficacité et sa popularité, par l’utilisation de la main, partie du corps très accessible, très sensible et sans zone dangereuse, par l’utilisation d’outils de traitement variés et économiques, adaptés à une utilisation d’urgence (chantier, randonnée, etc.). Facile à apprendre, la Manupuncture est accessible à tous, quel que soit l’âge ou le niveau de formation. Il est facile de se rééquilibrer soi-même.

    Si elle pré­sente des valeurs bénéfiques impor­tantes, elle a avant tout un aspect préventif, fidèle en cela aux valeurs traditionnelles des approches orientales.

    Informations du site officiel de la manupuncture coréenne.
    www.manupuncture.fr

  • Annie Rousset Praticienne en manupuncture

    Formée à la manupuncture coréenne à l'école de Maître JUNG YUNG HWAN (unique en France) située à Aix en Provence, Annie est installée dans les bouches du Rhône, à Lançon de Provence.
    Elle intervient depuis cinq ans sur la commune de Mazamet pour des conférences et des soins en manupuncture coréenne.

    Annie pratique différentes techniques de bien-être : massages(californien, amma-assis, coréen) hypnose, do-in et qigong.

    Ses qualités d'écoute et de bienveillance associées à ses compétences professionnelles, l'ont conduite récemment à intervenir en milieu hospitalier auprès du personnel soignant, afin de transmettre, de partager ses connaissances et son savoir-faire.